CULTURE: Samuel Kanyon Doe, premier président libérien autochtone
juillet 23, 2015

Samuel Kanyon Doe

Samuel Kanyon Doe

Samuel Kanyon Doe est le premier président libérien autochtone. Il naît le 6 janvier 1951 et  embrasse une carrière militaire. Il est formé par les forces spéciales de l’armée américaine, les Bérets Verts* (Green Berets), créées en 1952, qui entraînent leurs éléments en vue de monter des opérations commandos et façonnent des mercenaires.

 

Samuel Kanyon Doe  prend le pouvoir par un coup d’Etat  le 12 avril 1980, après qu’il assassine le président William Tolbert. Par ce coup d’éclat, il met fin à la domination des afro-américains dans le pays, via la doctrine de parti unique True Whig, qui institutionnalisait leur monopole. Le gouvernement de son prédécesseur est exécuté sur la place publique.

C’est un régime de terreur et de tribalisme  qu’il instaure alors. Samuel Kanyon Doe ne représente non pas tous les indigènes libériens opprimés, mais seulement ceux de son ethnie, l’ethnie Krahn. Pourtant, la méthode Doe ne fonctionne pas et le pays, qui connaissait une embellie économique depuis vingt ans, sombre peu à peu dans le marasme financier.

Puisque le Liberia est la fabrication des Etats-Unis, c’est naturellement que Ronald Reagan, alors à la tête du pays, soutient cette prise de pouvoir par la force et celui qui l’incarne, le président Doe. A noter que le pays de l’Oncle Sam est le plus important fournisseur d’armes du Liberia. Toutefois, la politique de Samuel Kanyon Doe n’est pas concluante et peu à peu, Reagan s’en détourne.

Secretary of Defense Caspar W. Weinberger hosts Armed Forces Full Honors Arrival Ceremony for His Excellency, Commander in Chief Samuel Kanyon Doe, Head of State of the Republic of Liberia outside the Pentagon’s River entrance.

Secretary of Defense Caspar W. Weinberger hosts Armed Forces Full Honors Arrival Ceremony for His Excellency, Commander in Chief Samuel Kanyon Doe, Head of State of the Republic of Liberia outside the Pentagon’s River entrance

Doe est un président difficile à détrôner. Plusieurs tentatives de renversement à son encontre échouent. Deux partis politiques incarnent l’opposition : Le NPLF (National Patriotic Front of Liberia) de Charles Taylor ; le INPLF (Independent National Patriotic Front of Liberia) de Prince Jonhson, après que ce dernier quitte le NPLF. En 1990, le pays plonge dans la guerre civile.

Le 9 septembre 1990, Samuel Kanyon Doe est finalement capturé par la milice de Johnson. Il est torturé et exécuté le même jour. Son supplice sera filmé et diffusé dans toute l’Afrique de l’Ouest. Dans une dernière tentative d’humiliation, son corps est exposé nu dans la capitale du pays, Monrovia.

doe3

Prince Johnson devient aussitôt le nouveau président de la République du Liberia.

En 2003, après la deuxième guerre civile, Charles Taylor devient à son tour le président de la République du Liberia.

charles Taylor

charles Taylor

Prince Johnson

Prince Johnson

-Source: http://nofi.fr/2015/07/samuel-kanyon-doe-premier-president-liberien-autochtone/21932


Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Tous les champs sont requis

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.